lundi, janvier 20, 2020
Le wax

Le wax : origines et procédé

Avant de commencer cet article, nous voulions avant tout vous souhaiter à tous et à toutes la bienvenue sur notre site Pretawaxer.fr. Ce premier article est un article sur l’origine du wax en espérant qu’il vous plaise.

Connaissez-vous le Batik Indonésien ? Le Batik, mot javanais qui signifie « faire des points », est une technique d’impression javanaise des étoffes. C’est une forme de peinture sur textile, qui atteint son apogée dans le Batik Javanais (Javanais de Java, une île indonésienne), le plus élaboré de tous.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Batik#/media/File:Batik-coloracio.jpg

Le procédé est le suivant :

1-Dessiner sur le tissu le motif final à reproduire

2-Protéger des zones du tissu contre la coloration par l’application de la cire chaude

3-Appliquer des couleurs par trempage dans des bains de teinture ou en appliquant des teintures directement sur le tissu

4-Recommencer les opérations 2 ou 3 fois successivement pour chacune des couleurs en allant des claires aux plus foncées

5-Enfin, ôter la cire, soit avec un fer à repasser soit par trempage dans l’eau bouillante.

Pourquoi parler du Batik alors qu’il s’agit d’un article sur le Wax ? Tout simplement parce que les origines du wax remontent au 19ème siècle. Africain ? Anglais ? Hollandais ? Indonésien ? L’histoire est compliquée. Le Wax apparait lorsque les colons anglais et hollandais se sont rendus en Indonésie et sont tombés sous le charme du fameux Batik javanais, tissu vieu de plus de mille ans. Séduits par ce tissu aux couleurs chatoyantes, vives et chaleureuses et dont les motifs surtout, sont incroyablement variés et créatifs : fleurs, routes, animaux, personnages et objets divers, les Hollandais l’ont alors ramené dans leurs valises ainsi que dans leurs colonies en Afrique de l’Ouest. La particularité du Wax est, comme le Batik, d’être recouvert d’une couche de cire, d’où le nom « wax » en anglais ce qui le rend hydrophobe.

Les hollandais ont tout d’abord voulu créer un commerce intercontinental avec l’Indonésie, chose qui n’a malheureusement pas fonctionné. En effet, l’Indonésie se sentant « trahie » n’a pas voulu faire affaire avec la Hollande. La Hollande s’est alors tournée vers Afrique. Cet aspect hydrophobe du tissu a beaucoup plu aux militaires ghanéens et au fur et à mesure, le wax s’est emparé de toute l’Afrique. Tous les pays d’Afrique ont alors repris ce fameux tissu et l’ont adapté à leur propre culture. Aujourd’hui le Wax est considéré comme purement Africain !

Voila pour l’origine du wax 😊

>> A retenir : le Wax n’est pas indonésien, il est hollandais ! Sa création est inspirée d’une technique indonésienne repris par les hollandais et ensuite reprise une deuxième fois par les africains.

En espérant que cet article vous a plu et à bientôt pour de nouveaux articles.

La Wax’bise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top